Your browser (Internet Explorer 7 or lower) is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this and other websites. Learn how to update your browser.

X

Menu utilisateur / rechercher

tenir son chien en laisse

Chien en laisse : une obligation légale

Suite au signalement d’une promeneuse, la police municipale a alerté le garde particulier de la commune pour pratiquer une euthanasie sur un jeune chevreuil attaqué par un chien dans les coteaux. En effet, il a dû abréger les souffrances de l'animal agonisant. Il semble que le maître a tenté vainement de rappeler son chien. Il est important d'indiquer que le propriétaire s'expose à plusieurs infractions.

Tout au long de l'année, les chiens doivent impérativement rester sous la surveillance de leur maître et ne pas s'éloigner à plus de 100 mètres. Au printemps, la réglementation se durcit : du 15 avril au 30 juin de chaque année, un arrêté ministériel impose aux propriétaires canins de tenir leurs animaux en laisse en dehors des allées forestières. En cas de non-respect, le contrevenant encourt une amende pouvant aller jusqu'à 750 euros.

Pourquoi de telles dispositions ? C'est à cette période précise que débute la mise-bas des mammifères et de nidification des oiseaux. Dotés d'un flair extrêmement affûté, les chiens pourraient facilement repérer les nouveaux nés en forêt et les oiseaux qui nichent au sol dans les espaces ouverts (landes et friches). Par leur simple présence, ils pourraient déranger et stresser les animaux forestiers particulièrement sensibles pendant cette période et ainsi, mettre en péril leurs reproductions.

Par ailleurs, le règlement de police municipale dispose que : "il est interdit de conduire sur le territoire de la Commune des animaux féroces, dangereux ou agressifs  (y compris les chiens reconnus comme tels et les « nouveaux animaux de compagnie ») qui ne seraient pas solidement attachés, muselés ou encagés. La circulation de ces animaux est interdite autour et dans les écoles, les crèches, les jardins d’enfants, les centres commerciaux et plus généralement tout lieu très fréquenté par le public".
En l'occurrence, la Butte Sainte Geneviève et les coteaux sont très fréquentés par le public. Aussi, et à défaut de ne pas fréquenter les lieux pendant les périodes sensibles, les propriétaires de chiens agressifs sont tenus de museler leur chien sur ce site remarquable. Enfin, cet incident est l'occasion de rappeler, le passage et l'arrêt dans quelques semaines d'un troupeau de mouton qui, outre l'entretien des pelouses calcaires, permet de maintenir une activité pastorale et ne doit pas être perturbé par des animaux divaguant.