Your browser (Internet Explorer 7 or lower) is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this and other websites. Learn how to update your browser.

X

Menu utilisateur / rechercher

Vue du quartier depuis la passerelle

Quartier Mouzimpré

De 2007 à 2009, le quartier Mouzimpré a bénéficié d’une opération de requalification de l’espace public dans le cadre du Projet de Rénovation Urbaine (PRU). Le quartier avait déjà fait l’objet d’une rénovation des logements (isolation et acoustique thermique) et des immeubles (façades et halls d’entrée) dans les années 90.

Dans le cadre de la nouvelle géographie prioritaire, le Commissariat Général à l’égalité des territoires a identifié sur le quartier de Mouzimpré une concentration urbaine de proximité comprenant au moins 1 000 habitants et un revenu médian inférieur au seuil de bas revenus fixé à 11 700 € sur l’agglomération de Nancy.

Un périmètre a été défini, ne comprenant toutefois pas l’ancienne zone urbaine sensible, et donc pas le quartier de Mouzimpré dans son intégralité. En effet, plusieurs bâtiments de ce quartier ont été exclus du périmètre, car la vente de logements et l’accession à la propriété y ont révélé une augmentation de revenu médian.

Malgré cette amélioration et en dépit des actions déjà menées, le quartier de Mouzimpré connaît toujours des difficultés caractérisées par la dégradation de situations individuelles déjà précaires et par l'enclavement du quartier.

En effet, le profil des habitants met en exergue une évolution constante du vieillissement des locataires et la prépondérance des personnes seules et des familles monoparentales. 200 personnes seules et 115 familles monoparentales représentant respectivement 41,9 % et 24,10 % du parc immobilier étaient recensées en 2012.

C’est dans ce contexte que le Conseil Municipal s’est prononcé pour définir les priorités d’un projet de cohésion sociale territorial (PCST) susceptible de s’inscrire dans le prochain contrat de ville pour les années 2014 à 2020. Le Conseil Municipal a donc défini les objectifs qu’il entend décliner au travers d’actions relevant des trois piliers identifiés dans le cadre du prochain contrat de ville (cohésion sociale, cadre de vie et renouvellement urbain, développement économique et emploi) :

  • poursuivre les actions initiées dans le cadre de la gestion urbaine de proximité visant à améliorer le cadre de vie du quartier et à protéger l’environnement tout en y associant les habitants du quartier,
  • mettre en œuvre des mesures pour favoriser l’accès à l’emploi pour tous, en privilégiant le développement d’une collaboration en matière de recrutement entre le pôle emploi et les entreprises nouvellement implantées à Essey-lès-Nancy, en favorisant la rencontre de l’offre et de la demande concernant le secteur des services à la personne,
  • soutenir les actions pour garantir un accès plus équitable aux droits, à l’éducation, à la culture et aux loisirs, notamment en poursuivant les objectifs déclinés précédemment dans le cadre du projet éducatif local, en privilégiant les projets visant à réduire la fracture numérique et en développant des actions de prévention des conduites à risque,
  • favoriser les actions visant à soutenir l’exercice de la fonction parentale, notamment au regard du nombre élevé de familles monoparentales,
  • promouvoir les actions visant à améliorer l’accès à la santé et à la lutte contre l’isolement,
  • développer les actions citoyennes pour renforcer les liens entre les habitants du quartier et les acteurs institutionnels, mais aussi pour prévenir la délinquance et préserver la sécurité publique,
  • concourir à l’égalité entre les femmes et les hommes et à la lutte contre les discriminations,
  • favoriser les actions facilitant la mobilité et les déplacements des personnes handicapées,
  • promouvoir les actions visant à maîtriser la consommation d’énergie et la réduction des charges des ménages.