Your browser (Internet Explorer 7 or lower) is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this and other websites. Learn how to update your browser.

X

Menu utilisateur / rechercher

Entrée de ville dans les années 30

Historique de la ville

Informations essentielles

L'histoire d'Essey-lès-Nancy remonte à l'époque des Leuques qui occupaient la Butte Sainte Geneviève aux alentours de l'an 250 avant JC.

Au cours du dernier millénaire avant Jésus-Christ, les Leuques (un peuple gaulois occupant le sud de la Lorraine) s'installent sur la butte Sainte-Geneviève dans une enceinte d'environ 20 hectares. La situation de la butte est propice à une défense efficace ainsi qu'à une vie communautaire organisée et stable. Ils y développent le commerce avec d'autres tribus. Lors de la conquête de la Gaule par Jules César, leur neutralité favorisa l'intégration des Romains dans la tribu et donc la formation d'un nouveau peuple : les Gallo-romains. Le village gaulois devient un vicus, mais la construction d'un oppidum s'avère très vite nécessaire en raison des nombreux peuples envahisseurs cherchant à conquérir l'Empire romain.

Des fouilles, entreprises en 1843 et 1866, ont attesté la présence de l'oppidum. Quelques vestiges des fortifications ainsi qu'une tombe de guerrier sont encore visibles aujourd'hui.

Au début du Moyen Âge, le village est partagé entre quatre communautés religieuses qui, en l'échange d'un impôt : la dîme, assurent la protection des habitants et de leurs biens. Ces communautés sont celles de Bouxières-aux-Dames, Salonnes, Flavigny et Gorze. En 959, suite au partage de la Lotharingie, le village est intégré au duché de Lorraine. Deux seigneuries se mettent en place : le Haut et le Bas-Château. Du XIVe au XVIe siècle, elles sont convoitées par les évêques de Metz alliés aux comtes de Baret et doivent subir leurs multiples incursions. Le Haut-Château n'est jamais pris, mais des habitations de paysans sont de nombreuses fois brulées ou ravagées.

En 1630, la peste arrive à Essey. Elle n'en part que dix ans plus tard après avoir tué près d'un tiers de la population.Durant la guerre de Trente Ans, en 1633 plus précisément, Nancy et le Haut-Château sont assiégés par les troupes françaises de Louis XIII et Richelieu. Essey et ses châteaux sont ravagés par les assaillants. Mais le village se reconstruit tout de même, et le Haut-Château est entièrement rebâti au style de la Renaissance française en moins de 50 ans. Il accueille d'ailleurs en 1681 et durant une nuit, Louis XIV et son épouse. Les maisons construites sur les hauteurs sont petit à petit abandonnées, et le village se développe dans la plaine.

Essey n'est pas épargné par les guerres napoléoniennes, ni par celle de 1870.

En 1905, l'électricité commence à être installée. Elle fonctionne dès février 1906.

Comme toutes les communes françaises, Essey reçoit, le 1er août 1914, l'ordre de mobilisation générale. Durant les quatre années de guerre, aucune bataille ne se déroule sur le territoire du village. Vers 1920, le village obtient le statut de commune urbaine en dépassant les 2000 habitants. L'eau courante est disponible à partir de 1932. Elle est alors captée dans la Moselle à Messein.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, l'aéroport de Nancy-Essey est occupé par les Allemands. Les premiers bombardements sur cette position stratégique, mais également sur la ville, commencent le 25 mars 1944. Le dimanche 17 septembre de cette même année, à 9 heures 45, les troupes américaines commandées par le général Patton entrent à Essey.

Essey intègre le District Urbain en 1959. Il s'agit d'un regroupement de douze communes qui devient la Communauté urbaine du Grand Nancy en 1996. Elles sont aujourd'hui au nombre de 20 collectivités.