Your browser (Internet Explorer 7 or lower) is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this and other websites. Learn how to update your browser.

X

Menu utilisateur / rechercher

Dialogue entre Daniel Picouly et une habitante du quartier

Daniel Picouly à Mouzimpré

Daniel Picouly s’est rendu au collège Emile Gallé vendredi 13 septembre pour rencontrer des élèves de 2 classes de 4e de Madame Colmé, professeur de lettres.

« Comment un jeune cancre comme moi peut-il devenir un écrivain célèbre ? Parce que j’ai toujours aimé raconter des histoires » : voilà comment l’auteur a introduit les premiers échanges.

Les élèves très attentifs face à ce personnage haut en couleurs n’ont pas manqué de questions, aussi bien sur son parcours personnel que professionnel. L’heure dédiée à cette rencontre est passée trop vite pour les jeunes collégiens qui ont pu profiter de la fin de la séance pour lui demander un autographe.

Accompagné de quelques élèves et professeurs, Daniel Picouly a ensuite emprunté la passerelle des Droits de l’enfant pour se rendre dans le quartier Mouzimpré. Une délégation de l’association Etoile, le président du Conseil de quartier, le Maire et ses adjoints l’ont accueilli pour une petite visite guidée. Une halte par le bus chocolecture de l’association Lecturique lui a permis d’aller à la rencontre du jeune public, puis un accueil chaleureux lui a été réservé sur le mail central, au cœur du quartier.

Pas de grands discours mais beaucoup de discussions informelles entre les habitants du quartier et ce personnage public finalement très accessible. L’auteur a visité les différents stands présents, dont celui de la Bibliothèque Pour Tous, avant de se diriger dans les locaux de l’association Etoile, fière d’expliquer son rôle dans le quartier : proposer de l’aide aux devoirs pour les enfants scolarisés à proximité et aider un groupe d’adultes à se perfectionner dans l’usage de la langue française.

L’atelier alpha avait décortiqué certains romans de Daniel Picouly afin de réserver quelques surprises à cet invité de choix : des affiches, des objets inspirés d’anecdotes de ses livres, les résultats d’un concours de dictée où les 26 fautes d’orthographe ont été largement dépassées… un clin d’œil à son livre : la faute d’orthographe est ma langue maternelle.

Ces petites attentions ont touché l’auteur qui a pris la parole pour remercier ces bénévoles qui s’investissent chaque jour pour accompagner les jeunes en difficultés scolaires. L’occasion pour lui d’évoquer l’origine de sa passion, raconter des histoires, malgré ses mauvais résultats scolaires.